• Lydie

Mamy Suzon

Dernière mise à jour : 8 mars 2019



Faire un puzzle

Ils ne comprenaient pas vraiment…

Ils se regardaient, indécis, devant le coffret posé sur le bureau du notaire.

- Mamy Suzon elle est dans cette boite ?

- Mais non, mon chéri, pas dans celle-ci voyons…

- Et sinon… pour la maison ?

- Et le chalet ?

- Je ne peux rien vous dire pour l'instant, Messieurs, je suis navré…

Le notaire finissait de disposer, dans tous les coins de la pièce, sur des chaises et des guéridons, les cadres vitrés de dimensions diverses. Une vingtaine de paysages, de natures mortes et de couples de chatons aux yeux bleus envahissaient l'espace, faisant face à la famille étonnée.

Puis il reprit place derrière son bureau et décacheta une grande enveloppe bleutée.

- Nous allons désormais prendre connaissance des dernières volontés de Madame Suzanne Vierson, épouse Dulac, rédigées le 29 septembre 2016.

Le notaire se racla la gorge en comptant le nombre de feuillets dégagés de l'enveloppe et débuta la lecture face à la petite assemblée médusée.

" Mes chers enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants,

Enfin vous voilà tous réunis… Je constate que l'exploit est donc réalisable dans certaines circonstances… J'ai tant attendu ce jour, savez-vous ? Bien sûr, j'aurais préféré être des vôtres mais je me contente de la satisfaction de vous savoir tous là pour moi, à défaut de vous avoir eus autrefois tous là avec moi.

J'emporte avec moi les meilleurs souvenirs de ces dernières années. Les dernières fêtes partagées. Vous en souvenez-vous ? Ce Noël par exemple, où tu n'étais qu'un bébé, ma petite Élise... "

Le notaire releva la tête et son regard suivit le doigt qui lui indiquait la petite Élise, aujourd'hui adolescente aux cheveux rouges et au regard lointain.

Puis il reprit.

" C'est ce Noël là que vous m'avez offert le Paysage savoyard et ses chalets dressés vers le soleil, qui rappelle tant les vacances que nous passions autrefois dans notre demeure de Grand-Bornad, les petits déjeuners sur le balcon, les journées de ski dans la chaîne des Aravis. Quand je pense que toutes les chambres sont désormais toujours inoccupées… Je suppose que même le SPA aurait grand besoin d'un petit nettoyage mais enfin… Nous te souhaitons beaucoup de plaisir Mamy Suzon, m'avez-vous dit en me tendant le cadeau. Tu l'auras terminé quand nous nous reverrons, avez-vous ajouté en souriant. 2000 pièces... "

Le notaire s'interrompit et indiqua le paysage à l'aide de sa grande règle plate.

" J'ai eu le temps de faire aussi Les montagnes allemandes, 2000 pièces, Les Aiguilles de Chamonix, 2500 pièces et Le refuge au pied des Alpes, 3000 pièces. "<